Collectif El Manba

Is it a bit slow? We know :-( The poor server we are sharing is struggling. Plans are underway to move somewhere with some more resources.

Collectif El Manba

El Manba est un collectif né pendant l’été 2015, qui a commencé se réunir dans un garage squatté avec le but de le faire devenir un espace de luttes et de partage, un carrefour de rencontres au sein du quartier. Pour éviter que l’argent devienne un critère d’accès tout les éventements sont gratuites ou sur donation. De même pour tenter de construire un endroit où tous et toutes peuvent se sentir à l’aise les comportements et propos discriminatoires liées à la sexualité, la couleur de peu, l’age, le genre ne sont pas les bienvenus.

El Manba 1 - Le 18 octobre 2015, El Manba (« source » en soudanais) situé au 180 rue Horace Bertin, ouvre ses portes au public. Cet ancien garage désaffecté depuis plus de dix ans a été investi collectivement et se veut un lieu-étape sur le chemin des shebabs. Alors que le nombre d’exilé.e.s ne cesse d’augmenter, que les frontières se ferment, des solidarités et des collaborations fleurissent. Mais El Manba fait l’objet d’une demande d’expulsion en urgence, une procédure exceptionnelle ! Portes ouvertes au lieu le Manba en solidarité avec les migrant-e-s: https://vimeo.com/143228485 [publié le 22 octobre 2015 sur Primitivi]

El Manba 2 - Expulsion du Manba et réoccupation, besoin de monde !  Le matin du 5 avril 2016, le Manba, espace occupé en tant que centre social autogéré et très largement utilisé par la lutte de soutien aux migrants, a été expulsé par la police. Une nouvelle occupation est en cours et à besoin de soutien.
Mise à jour 6 avril 2016 : la police n'est pas repassée ce matin (tant mieux), mais il y a toujours besoin de monde pour relayer !
Le Manba n'est plus vraiment à présenter sur ce site, mais son esprit toujours besoin de soutien. La police a expulsé le lieu situé au 180 rue Horace Bertin, et menace d'expulser une nouvelle occupation qui lui fait suite au 49 rue Chape, pour continuer la lutte de soutien aux migrants, mais aussi pour toutes les luttes, pour un lieu de convergence et d'auto-organisation antiraciste, antisexiste et anti-autoritaire ! [6 avril 2016, Marseille Infos Autonomes]

Expulsion du nouveau Manba ce 6 avril - Le nouveau Manba, qui avait été ouvert suite à l’expulsion de l’ancien (qui était situé au 180 rue Horace Bertin), a été expulsé hier 6 avril en fin d’après-midi par des hordes de flics.
La police était déjà passée le soir du 5 avril, mais était repartie la queue entre les jambes après quelques temps du fait de l’arrivée rapide de plus d’une centaine de personnes solidaires devant les portes du bâtiment.
Un petit déjeuner avait eu lieu dès 6 heures du matin le lendemain, réunissant une trentaine de personnes, pour marquer le coup et pour être présents des fois que les flics tentent de remettre ça tôt le matin.
Ils ont fini par venir en force en fin d’après-midi, garant des files de fourgons sur le boulevard de la Libération et bloquant la rue Chape dans les deux sens. Pas mal de gens se sont regroupés en solidarité, mais la bleuaille avait déjà envahi les lieux, démontrant une fois de plus à quel point ils ne servent qu’à mettre les gens toujours un peu plus dans la merde, à matraquer des minots et à défendre la sacro-sainte propriété privée (quand bien même il s’agissait d’un bâtiment "public") en refoutant les gens à la rue.
Et la DIRE (Direction des Régies et de l’Entretien - Travaux Urgents) de venir murer et refermer les portes, en bons collaborateurs qui ne se posent pas trop de questions et se font leur vie en contribuant à écraser celle des autres. Comme les flics, d’ailleurs, sauf que ces derniers ne font que ça, écraser les autres.
Après avoir récupéré toutes les affaires et s’être assuré-e-s que tout le monde était bien sorti, les personnes solidaires sont restées encore un peu avant de repartir tranquillement par petits groupes.
A noter l’attitude très arrogante des flics municipaux, ces guignols qui se sentent pousser des ailes depuis qu’on leur permet de caresser la crosse d’un flingue ou le manche d’une matraque. Ca n’en reste pas moins des pauvres types à qui accorder la moindre attention n’a pas beaucoup d’intérêt.
Et que revive le Manba, très bientôt ! [7 avril 2016, Marseille Infos Autonomes]

El Manba 3 - Ce 12 avril , le nouveau Manba a été expulsé par des flics en nombre. Il y a eu deux arrestations, des violences policières, une manif sauvage puis une arrestation domiciliaire suivie d’une gardav pour une personne qui se trouvait dans le squat la veille. Deux personnes vont passer en procès pour dégradation de lieux de culte. Cette ouverture faisait suite à l’expulsion du Manba 2.
Le Manba 3 avait été ouvert il y a quelques jours dans la rue Bel Air, dans un bâtiment vide depuis plusieurs années. L’ouverture devait permettre de continuer les activités du Mamba : accueil des migrant-e-s, ateliers collectifs, réunions politiques, fripe… Ce lieu voulait aussi être un point de rencontre des luttes en ce temps de mouvement social. [16 avril 2016, Marseille Infos Autonomes]

catégories: 

  • action/protest/camp

Étiquettes supplémentaires: 

  • sans papiers
  • migrants

e-mail: 

Marseille
France

Événements à venir

<p>Aucun événement à venir.</p>